jeudi 10 décembre 2009

Actualité

Brianny : Alain Delaye réélu maire

Les nouveaux conseillers se sont réunis à la mairie pour la mise en place du nouveau conseil municipal où les jeunes font une entrée remarquée ...

KARATE :Coupe honneur Bourgogne

bourgogne Kumite

 Alexis Lhuillier en coupe d'honneur de Bourgognr Kumite le 16 février 2014 termine 2eme Pupille en -40kg

Des P'tits Diables bien effrayants

C’est au cœur du parc Nigloland que les membres de l’association Les P’tits Diables de Brianny se sont retrouvés dernièrement. L’occasion pour eux de partager un bon moment ensemble et de profiter des attractions du parc qui avait pris les couleurs d’Halloween. Une journée festive et réussie à laquelle ont participé 28 enfants et 13 adultes. Le prochain rendez-vous de l’association aura lieu en février pour le traditionnel repas annuel.

Le Bien Public

Le village ne répond plus

 le 07/11/2013

À Brianny, plusieurs foyers n'ont pas accès à Internet ou au téléphone. En tout, près d’un tiers des foyers ne possèdent pas de téléphone fixe. Une situation aberrante pour la population qui rencontre des difficultés pour obtenir une ligne téléphonique.

Pas de téléphone, pas d’accès Internet, des portables qui ne passent pas toujours très bien… Voilà ce que vivent plusieurs familles de Brianny, dans le canton de Précy-sous-Thil, depuis des mois, voire des années dans certains cas. Une situation devenue invivable et qui risque de prendre encore plus d’ampleur l’an prochain avec l’annonce de l’arrivée de l’ADSL (voir encadré).

Un handicap pour les habitants concernés

« C’est une véritable galère que l’on subit au quotidien », témoigne Catherine Jacob, qui s’est installée dans la commune l’été dernier. « Depuis que j’ai emménagé à Brianny, je suis comme coupée du monde. J’ai l’impression d’avoir fait un bond de vingt ans en arrière. Pas de téléphone, pas d’accès Internet… C’est tout simplement inconcevable à notre époque », peste la nouvelle arrivante, qui indique être obligée de se rendre chez sa fille qui réside dans le chef-lieu de canton pour pouvoir faire toutes ses démarches informatiques. « C’est vraiment un gros handicap pour moi », insiste-t-elle.
Son fils, qui s’est lui aussi installé à Brianny, subit le même sort ; tout comme seize autres familles selon le nombre avancé par la mairie. « Visiblement, c’est un problème qui perdure. Déjà, en 2006, lorsque l’on a construit la mairie, il a fallu attendre qu’un particulier redonne sa ligne pour pouvoir ouvrir la nôtre », indique Alain Delaye, maire de Brianny. « Vous vous rendez compte ? Une mairie qui n’a pas de téléphone fixe, ni d’accès Internet : franchement, à notre époque, ça fait désordre ! »

Un réseau saturé ?

Et de poursuivre : « Apparemment, d’après les informations que l’on a pu obtenir auprès de France Télécom, le réseau actuel serait saturé et c’est ce qui empêcherait certains habitants de posséder une ligne téléphonique. C’est d’autant plus ennuyeux que plusieurs maisons de Brianny sont quasi inoccupées toute l’année, mais leurs propriétaires ne veulent pas rendre les lignes, par crainte de ne plus pouvoir en avoir une par la suite », explique Alain Delaye.
« Ce sont des difficultés auxquelles nous sommes confrontés depuis longtemps sur Brianny », fait remarquer le maire. « Nous en avons réellement pris conscience, quand on a commencé à parler de l’arrivée de l’ADSL en 2014-2015, lorsqu’il a fallu que la mairie établisse une liste des foyers bénéficiant d’une ligne téléphonique. Et, à notre grande surprise, ils n’étaient pas très nombreux », rappelle-t-il.
Un constat qui a d’abord surpris les agents de France Télécom, qui ont confié ne pas être au courant de la situation. « Pour nous, il n’y a aucun problème de saturation à Brianny. Au contraire : sept lignes téléphoniques sont encore disponibles sur la commune », annonce Olivier Bisiaux, attaché de presse au sein de France Télécom. « Un habitant s’est déjà montré intéressé et devrait bénéficier d’une de ces lignes d’ici quelques jours », ajoute-t-il, tout en précisant que, « de toute manière, il est impossible de refuser d’installer une ligne téléphonique à quelqu’un, dans la mesure où il s’agit d’un service public obligatoire. »
Une annonce qui ne semble pourtant pas satisfaire la population locale ; à commencer par la mairie. « Oui, c’est obligatoire, mais bon nombre de mes administrés en sont privés. Quant aux sept lignes disponibles annoncées par France Télécom, je pense que c’est une bonne nouvelle en apparence mais, qu’au vu de la longue liste établie par nos services, rares sont ceux qui trouveront satisfaction », rétorque Alain Delaye. « Il va falloir qu’une vraie solution soit trouvée sur le long terme, car le village pourrait s’agrandir d’ici quelques années. Il y a encore pas mal de terrains à bâtir. »
Ce à quoi France Télécom répond que c’est déjà fait. « Les problèmes de saturation sont peu fréquents, car nous nous efforçons de réaménager régulièrement nos réseaux. On a créé de nouvelles lignes en fonction des demandes que l’on reçoit. Contrairement à ce que beaucoup croient, le réseau n’est pas figé. Il évolue constamment en fonction des besoins de la population », conclut Olivier Bisiau
Article Le Bien Public

Une visite surprenante à la chapelle

La chapelle Sainte-Apolline de Brianny recèle un trésor pictural en couleurs bien conservé et daté du XVIe siècle, un décor réalisé sur la totalité des murs intérieurs du bâtiment religieux : la représentation d’une danse macabre unique dans la région.
Malgré un temps pluvieux et venteux, 51 personnes avaient fait le déplacement afin de suivre la conférence donnée par Christine Baron-Languet. Organisée par le Pays d’art et d’histoire de l’Auxois, cette conférence avait pour thème “Le Mystère des danses macabres de la chapelle Sainte-Apolline de Brianny”.
Pendant plus d’une heure, les visiteurs ont pu suivre le récit historique de cette époque (fin du XVIe siècle) ainsi que les circonstances de la réalisation de ces peintures murales étranges où le mort décharné tire vers la mort “le vif”. Ils ont ainsi suivi la description de cette danse macabre peu répandue à travers l’Europe et unique en Auxois, avec d’un côté la danse des femmes, allant de la duchesse à la folle, et d’un autre la danse des hommes allant du pape jusqu’au mort qui joue avec le nourrisson dans son berceau…
Cette conférence a été suivie par le verre de l’amitié composé de produits “Auxois naturellement” : nectar de cassis de Bussy-Rabutin, de jus de pommes de Flavigny et de pains d’épices de Brianny.
Le Bien Public

Une maison prend feu à Brianny

Dans la nuit de mercredi à jeudi, un incendie a largement endommagé une maison située dans le canton de Précy-sous-Thil.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, aux alentours de minuit, une maison de 200 m2 a pris feu à Brianny, dans le canton de Précy-sous-Thil. Réveillés par le bruit de la toiture qui commençait à s'effondrer, les quatre habitants sont parvenus à s'extraire du bâtiment avant que la situation ne s'aggrave.

Les sapeurs-pompiers étaient toujours sur place ce jeudi matin pour déblayer le terrain. La maison a été en partie endommagée. Les flammes auraient pris dans le conduit du poêle de la maison.
Une solution de relogement a été proposée aux habitants.

Bienvenue à Naomie

Sonia et Alexandre Colin sont heureux de faire part de la naissance de Naomie le 29 mai, à 0 h 14, à la maternité de Semur. Cette petite fille, deuxième enfant du couple, du haut de ses 48, 5 cm et de ses 2,740 kg, fait le bonheur sa sœur Alicia et de la famille

Brianny : chasse au trésor de l’association Les P’tits Diables

L’association Les P’tits Diables a organisé une chasse au trésor dont le thème était “Les sites historiques de Brianny”. Après une heure et demie d’énigmes, les vingt-quatre enfants, âgés de 2 à 13 ans, ont découvert le trésor en la chapelle Sainte-Apolline. Pour clore cet après-midi, les enfants se sont réunis autour d’un goûter gourmand et sont repartis avec un gros œuf et un sachet de friandises. Photo SDR Le Bien Public

Arnaud Nevers, médaille d’or du pain d’épices

05 mars 2012 Le Bien Public
Avec Arnaud Nevers, apiculteur à Brianny, le Pays Auxois-Morvan a acquis un nouveau fleuron. Celui-ci s’est en effet vu remettre la médaille d’or 2012 du pain d’épices par la confrérie du Pain d’épices de Dijon.
Repéré pour la qualité de ses produits sur le marché dijonnais où il propose ses différents miels et pains d’épices qu’il fabrique à base de produits du terroir et de son miel à 100 % mais aussi avec de la farine de blé écrasée à la meule de pierre du moulin du Foulon et accompagnée d’épices : anis étoilé et cannelle, entre autres, qui lui donnent cette saveur unique et appréciée des amateurs. Arnaud Nevers s’est donc vu récompensé en janvier par la médaille d’or de la confrérie qui lui permet de mettre en valeur sa production.

L’apiculteur participe à différents marchés et foires de la région comme la foire de la Saint-Simon de Flavigny ou le marché de Noël de Précy-sous-Thil. Ses miels et pains d’épices ont été reconnus comme produits Auxois naturellement par le Pays Auxois-Morvan côte-d’orien.
Ce dernier vend également ses produits à domicile, rue des Jeux, à quelques pas de la fameuse chapelle de Brianny.
INFO Arnaud Nevers, tél. 03.80.64.45.42.
Confrérie du Pain d'Epices de Dijon 
13ème CONCOURS DU MEILLEUR PAIN D'EPICES ARTISANAL
Samedi 10 décembre 2011

Fort de son succès, le ­concours du meilleur pain d'épices artisanal a réuni pour cette treizième édition trois cent seize votants (soit une hausse de plus de 50 % par rapport à l'année dernière) et huit professionnels (boulangers, traiteurs, pâtissiers, restaurateurs, apiculteurs, etc.). Les cinq artisans les plus plébiscités par les votants ont ensuite été passés au crible des palais experts des membres du jury, parmi lesquels la lauréate du ­concours du meilleur pain d'épices familial de cette année Corine Peyrasse. Le grands gagnant proclamés pour 2011 est donc Arnaud Nevers, qui a reçu la médaille d'or. 
03 80 65 45 42 - arnaud.nevers@numeo.fr
INFO http://confrerie- dijon.blogspot.com/.


CARNET BLANCAnne et Thierry

En présence du maire Alain Delaye, François Mahé, premier adjoint a eu la joie d'unir sa fille Anne, infirmière-réa en pédiatrie, avec Thierry Kontzler, commercial en automobile.
Le Bien Public


patrimoine. Entre histoire, culture et tradition, la richesse de Brianny n’est plus à démontrer.
Il était une fois… Brianny Passionné par l’histoire et la culture de Brianny, un jeune couple a décidé de constituer un comité de recherches pour mettre en avant le patrimoine de ce village.


115. C’est le nombre d’habitants que compte cette petite commune de l’Auxois, située entre Semur et Précy. Unique. La chapelle du village possède la seule fresque murale de Côte-d’Or représentant une danse macabre.

Il n’aura suffi que de quelques jours pour que le thème du patrimoine fasse son grand retour sur le devant de la scène. Après avoir rassemblé des milliers de Français le week-end dernier dans les lieux les plus emblématiques ou insolites de l’Hexagone, l’amour des vieilles pierres et la passion pour les traditions et l’histoire animent, cette fois-ci, les conversations à une échelle beaucoup plus réduite. L’histoire de Brianny, petite commune de l’Auxois d’à peine plus de cent habitants, commence à interpeller la population et à la faire réfléchir sur les richesses historiques et culturelles de cette petite bourgade.

Le devoir de mémoire

À l’origine de cette initiative, la fille d’Alain Meunier, artisan du village. Partie vivre dans le Lot-et-Garonne depuis déjà quelques années avec son mari Thomas et ses deux enfants, Evann et Nathan, Adeline a vécu toute son enfance à Brianny. Revenue passer quelques jours de vacances dans son village natal, elle avoue avoir eu un “déclic” pour le patrimoine local à cette période. « Lors de nos balades en famille, nous avons pu découvrir ou même parfois redécouvrir, les lieux clés du village, les monuments, les croix, la chapelle Sainte-Apolline… Ce sont à chaque fois de très beaux sites, malheureusement, beaucoup d’entre eux ne sont pas assez mis en valeur. C’est regrettable, car ce manque d’entretien risque de nuire au devoir de mémoire. Les nouvelles générations ne connaissent pas toutes les richesses culturelles de Brianny. Ses traditions, ses anecdotes historiques… Il faut que le travail de recherches commence maintenant, avant que tout ce patrimoine ne disparaisse avec les anciens du village », souligne Adeline Guinard. Pour cela, elle a décidé de créer un comité de recherches historiques de Brianny. « A travers cette initiative, nous voudrions regrouper dans un premier temps un maximum d’informations sur le patrimoine de Brianny, telles que des cartes postales, des écrits, des manuscrits, des photos », explique la jeune femme de 26 ans. « En fonction des documents reçus, nous pourrions alors envisager de faire une exposition ou de réaliser un ouvrage, ce qui permettrait de montrer le résultat de nos recherches aux habitants de la commune. »

Un travail d’équipe

Pour atteindre cet objectif, le jeune couple a déjà consulté les archives municipales et départementales, mais il compte aussi sur le soutien des habitants du village à qui ils viennent d’envoyer une lettre pour leur expliquer leur projet. « Ils en savent ainsi un peu plus sur nous, ce qui va sans doute faciliter les démarches et les envois de documents », espère Adeline. Et bien que celle-ci assure que la distance ne représente pas un problème majeur, sauf pour recueillir les informations des personnes âgées, elle avoue qu’elle compte aussi sur son père, résidant sur la commune pour recevoir les documents et prendre en charge les photocopies.

« La culture locale est très riche et mérite d’être connue et partagée. Mais tout cela ne sera possible qu’avec l’aide et le soutien de la population », conclut-elle.

ELODIE BIDAULT e.bidault@lebienpublic.fr Info Pour contacter Adeline Guinard : 06.43.35.04.45. ou histoirebrianny@gmail.com
Le Bien Public 22/09/2010

Des anecdotes à foison…
Alain Meunier en connaît un rayon sur Brianny. Collectionneur invétéré d’objets du passé, il se passionne aussi pour les vieilles pierres. Selon lui, il se pourrait qu’un souterrain existe entre le château de Thil et la chapelle du village. Doyenne de Brianny, Geneviève, 85 ans, est un peu la mémoire vivante de la commune. La vie des “Bigots” de l’époque (surnom donné aux habitants) ne lui a pas échappé. Rivières qui débordent, arrivée de l’électricité au village alimenté par le moulin, premiers tracteurs… Brianny n’a aujourd’hui plus aucun secret pour elle.
Le Bien Public

Samedi 12 juin 2010
Barbecue

L’association les P’tis Diables de Brianny est heureuse d’avoir contribué à vous faire passer un agréable moment lors du barbecue qui s’est tenu le samedi 12 juin 2010.
Nous tenons à remercier :
- M. Delhaye, maire, pour le prêt de la carrière ainsi que l’éclairage publique qui a fonctionné toute la nuit.
- M. Nevers, M. Yions, M. Vaillant, M. Beurdouche et Quentin, M. Parise et ses fils Nicolas, Anthony, Thomas pour l’installation et le démontage des stands.
- Le Bois offert par M. Maurice Meunier a permis de faire un feu convivial
Nous vous donnons rendez-vous pour le vide grenier du dimanche 05 septembre 2010. Réserver votre emplacement gratuit.

Jeudi 4 mars 2010
Carnaval


L'association les P'tits diables de Brianny a organisé son carnaval. Une quinzaine d'enfants ont parcouru le village où ils ont reçu des friandises de la part des habitants. L'après-midi s'est poursuivie dans la salle communale pour déguster un goûter. La prochaine manifestation de l'association se déroulera le samedi 20 mars lors de la sortie ski dans la station les Rousses.

Le Bien Public


Dimanche 28 février La vigilance orange était de mise en raison de la tempête Xynthia.
Pas de gros dégâts dans le village hormis des tuiles et quelques chutes d'arbres.

Dimanche 27 décembre 2009

Nettoyage d'hiver


Un petit coup de balai à l'initiative de Nicolas Belin et c'est tout de suite plus propre. Si tout le Monde respecte les lieux c'est mieux !


Dimanche 20 décembre 2009
Noël des enfants








Le comité des fêtes de brianny a organisé l'arbre de noël des enfants et la remise des colis pour les anciens du village.


Mercredi 28 octobre 2009
le frelon asiatique chez nous
Relaté dans le Bien Public de mardi 27 octobre 2009
précy-sous-thil
Un apiculteur découvre un nid de frelons asiatiques

Un apiculteur de Brianny, un village, a eu la désagréable surprise de découvrir un nid de frelons asiatiques dans un arbre, à Précy-sous-Thil.

Arnaud Nevers, est apiculteur à Brianny, mais aussi membre du conseil d'administration du Groupement de défense sanitaire apicole et assistant sanitaire à la Direction des services vétérinaires. Il vient d'alerter les services vétérinaires après avoir découvert un nid de frelons asiatiques dans un arbre, à Précy-sous-Thil.
Le nid découvert à Précy se situe à plus de 20 mètres de hauteur. Il mesure environ 70 cm de haut et 50 cm de large. Les pompiers ont été dans l'impossibilité de le détruire car il est inaccessible. Et c'est une entreprise privée qui devra s'en charger. Le frelon asiatique (plus gros que le frelon ordinaire) est un prédateur pour les abeilles ( lire nos précédentes éditions). Mais en signalant la présence du nid, Arnaud Nevers veut également mettre en garde les promeneurs, chasseurs, agriculteurs… car explique-t-il : « s'il est dangereux pour l'abeille, il l'est aussi pour l'homme » .
L'apiculteur invite donc à la prudence : « La présence d'un nid doit être absolument signalée aux mairies qui envisageront leur destruction. Nous aimerions être également informés afin de faire remonter l'information aux instances territoriales ».
INFOS Arnaud Nevers, tél. 03.80.64.45.42 ou Gabriel Perronneau (président du Groupement de défense sanitaire apicole), tél. 03.80.41.01.86.



Un blog sur la vie d'une famille de Brianny sur ce lien http://yogi-family.over-blog.com/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.